Les consultants-artistes face à la crise

 

 

En période de crise,

les entreprises ont-elles besoin de l'art (et de l'humour) ?

 

par Alain Créhange

Consultant et auteur, Président du Club des Artistes ITG

 

3 avril 2009

 

 

Résumé

 

 

Une crise est, par nature, un moment où les cartes sont rebattues : les changements de l'environnement, la perte d'efficacité des recettes éprouvées, obligent à remettre en cause les façons de penser et d'agir.

 

On peut penser que les artistes et humoristes ont un rôle spécifique à jouer dans ces circonstances : par leur capacité à « voir autrement », par leur propension à remettre en cause les dogmes apparemment intangibles, ils peuvent aider les organisations à analyser autrement leur présent et à voir autrement leur futur…

 

Mais les choses ne sont pas si simples. En période de crise, les organisations ont naturellement tendance à se concentrer sur l'essentiel – ou ce qui est ressenti comme tel – et à resserrer les budgets sur les fonctions connexes. Dans ces circonstances, le regard artistique ou humoristique est parfois considéré comme une fantaisie superflue.

 

Pour valoriser leur approche, les artistes et humoristes ne peuvent pas se contenter de miser sur leur « valeur ajoutée artistique ». Ils doivent soigner leur angle d'attaque et leur argumentaire pour démontrer en quoi ils sont légitimes pour intervenir au cœur même du métier des entreprises. Et parfois, aussi, appliquer à eux-mêmes leur capacité de mise en perspective pour trouver des opportunités d'activité en dehors des schémas économiques les plus classiques.